La biodiversité, ou diversité biologique
 
 La biodiversité, contraction de « diversité biologique »
     La Grenade Sud de France.

On parle plutôt de diversité biologique pour évoquer l'éventail des modes de vie (des fonctions) d'un ou de plusieurs organismes, de diversité spécifique ou diversité floristique lorsqu'on veut débattre de la diversification des espèces végétales, de diversité génétique quand on aborde la variabilité intraspécifique, la diversité fonctionnelle pour définir les fonctions clés assurées par un groupe d'espèces, etc.

Finalement, le terme de biodiversité est généralement restreint, dans le but de regrouper les différentes modalités de la diversification. La biodiversité n'est pas un objet d'étude, c'est seulement un concept. Tous les chercheurs qui œuvrent à caractériser la diversité des formes de vie participent à la connaissance de la biodiversité.

La biodiversité, contraction de « diversité biologique », est une expression désignant la variété et la diversité du monde vivant.
Dans son sens le plus large, ce mot est quasiment synonyme de vie sur terre. Toute région possède des espèces qui lui sont propres. Celles-ci sont appelées espèces endémiques, c'est-à-dire limitées à une certaine zone. Les îles disposent en général d'un nombre d'espèces inférieur à celui de territoires de superficie équivalente sur les continents, mais on y recense souvent un pourcentage plus important d'animaux que l'on ne trouve nulle part ailleurs.

En d'autres termes, les îles possèdent une richesse spécifique moindre, mais un endémisme plus important. L'Homme a contribué, et contribue toujours, à une importante réduction de la biodiversité. La diminution des populations animales et végétales, l'extinction ou la raréfaction de certaines espèces et la simplification des écosystèmes en sont des preuves évidentes.

 

Biodiversité de l'environnement
Pour favoriser toute cette biodiversité il était important de planter d’autres arbres. Des haies d’oliviers, figuiers, néfliers, diospyros kaki, déclinés en plusieurs variétés ainsi que des cyprès de Florence agrémentent le verger.

Diversité de cultivars
La Grenadière est composée de plusieurs cultivars qui donnent des fruits adaptés à plusieurs modes de consommation.

La grenade, un fruit qui nettoie les artères
Le jus de grenade permet de réduire l'athérosclérose dans près de 25 % des cas. L'athérosclérose touche les grosses artères, alors que l'artériosclérose touche les petites artères.

La grenade est un fruit qui a un grand pouvoir antioxydant.

Elle est riche en vitamines et possède de nombreuses vertus médicinales
On utilise plusieurs parties de ce fruit pour différentes maladies. La grenade est surtout connue pour réduire le risque de crise cardiaque.

Elle améliore aussi le flux sanguin dans le cœur et maintient les artères libres de dépôts graisseux.

Plusieurs études ont montré que la grenade est l’un des fruits qui a le plus de bienfaits ! Elle contient énormément de vitamine C, sans compter la vitamine B5 (acide pantothénique), les phénols naturels, le potassium, la vitamine A, la vitamine E et l’acide folique.

En plus, la grenade a des taux élevés d’antioxydants. Ces derniers combattent les radicaux libres et empêchent le vieillissement cellulaire.

La biodiversité, au sens étymologique du terme, évoque la diversité du vivant, c'est-à-dire tous les processus, les modes de vie ou les fonctions qui conduisent à maintenir un organisme à l'état de vie.

Ce terme est beaucoup trop large pour avoir une véritable connotation scientifique. En réalité, c'est un terme autrefois à la mode qui commence progressivement à disparaître du langage des sciences du vivant.
La biodiversité, ou diversité biologique
On parle plutôt de diversité biologique pour évoquer l'éventail des modes de vie (des fonctions) d'un ou de plusieurs organismes, de diversité spécifique ou diversité floristique lorsqu'on veut débattre de la diversification des espèces végétales, de diversité génétique quand on aborde la variabilité intraspécifique, la diversité fonctionnelle pour définir les fonctions clés assurées par un groupe d'espèces, etc.

 

Finalement, le terme de biodiversité est généralement restreint, dans le but de regrouper les différentes modalités de la diversification. La biodiversité n'est pas un objet d'étude, c'est seulement un concept. Tous les chercheurs qui œuvrent à caractériser la diversité des formes de vie participent à la connaissance de la biodiversité.

La biodiversité, une variable selon les territoires.

La biodiversité, contraction de « diversité biologique », est une expression désignant la variété et la diversité du monde vivant. Dans son sens le plus large, ce mot est quasiment synonyme de vie sur terre. Toute région possède des espèces qui lui sont propres.
Celles-ci sont appelées espèces endémiques, c'est-à-dire limitées à une certaine zone. Les îles disposent en général d'un nombre d'espèces inférieur à celui de territoires de superficie équivalente sur les continents, mais on y recense souvent un pourcentage plus important d'animaux que l'on ne trouve nulle part ailleurs.

En d'autres termes, les îles possèdent une richesse spécifique moindre, mais un endémisme plus important. L'Homme a contribué, et contribue toujours, à une importante réduction de la biodiversité. La diminution des populations animales et végétales, l'extinction ou la raréfaction de certaines espèces et la simplification des écosystèmes en sont des preuves évidentes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Christophe Gourgas - Grenade Sud de France à Gallargues - Montpellier (France)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Copyright © grenade-suddefrance.fr © 2015 Tous droits réservés